news cholet mondial basketball

Pour sa 34ème édition, le Cholet Mondial Basketball réunit un des plus beaux plateaux que le tournoi ait connu. Avec le changement de catégorie des U18 aux U19, les clubs se montrent encore plus ambitieux et enverront leurs meilleurs éléments dans les Mauges. Après le tirage au sort du jeudi 17 Mars dernier, tour d’horizon des forces en présence à un moins d’une semaine de la compétition.

choletGroupe Cholet l’Entreprenante : Get Better Academy Prague (République Tchèque) – Torrejon Basketball School (Espagne) – Sharks Antibes (France)

Le groupe rouge devrait être ouvert avec les habitués de Torrejon, toujours performants, mais aussi Antibes, un centre de formation qui a le vent en poupe, et l’autre découverte de cette année, l’équipe de Prague et son effectif intrigant.

L’équipe de Prague est une nouveauté 2015. La GBA est une jeune académie qui espère se mettre en lumière avec sa venue au Cholet Mondial. L’équipe compte quatre nationalités différentes avec notamment le plus grand joueur de cette édition qui culmine à 2m17 ! Autre originalité, le seul représentant des Etats-Unis est le meneur de l’équipe tchèque, Aiden Bossan.
Torrejon a pris une nouvelle orientation vers une académie de basket ces dernières années. L’équipe espagnole est une habituée du tournoi puisqu’elle l’a remporté en 2009 et 2011. Si l’effectif ibérique n’est pas encore connu, il est traditionnellement très international, avec un recrutement souvent tourné vers l’Afrique.
Les Sharks d’Antibes étaient un des rares clubs français à ne jamais être venus jusque-là au tournoi. Cela tombe bien, l’équipe est très compétitive cette saison puisqu’elle est en tête de sa poule de championnat de France. Le club de la Côte d’Azur s’est imposé ces dernières saisons comme un des tous meilleurs centres de formation de l’Hexagone.

BodetGroupe Bodet Sport : Besiktas Istanbul (Turquie) – CBA Amsterdam (Pays-Bas) – Cholet Basket (France)
Il devrait y avoir du grabuge rapidement dans le groupe jaune ! Besiktas a de quoi conserver son titre et ne vient pas dans une autre optique mais devra se méfier des choletais qui connaissent les lieux et la compétition. CBA Amsterdam, la dernière équipe sélectionnée est assez méconnue mais fait partie d’un des meilleurs réseaux d’académies du Vieux Continent.
Le Besiktas n’est autre que le vainqueur de l’année passée pour sa première venue. Les joueurs turcs reviennent ambitieux avec notamment la présence d’Enes Taskiran, meilleur marqueur et meilleur joueur de la finale de l’édition 2014. Taskiran a découvert le monde professionnel cette saison en championnat comme en Coupe d’Europe et devrait être à nouveau une des attractions du tournoi.
Le CBA Amsterdam arrive en dernière minute pour remplacer le Real Canoe Madrid. Si le nom reste assez méconnu du grand public, le CBA est une académie des Iles Canaries au développement supersonique et qui a développé son réseau jusqu’aux Pays-Bas. Première saison et donc première participation : attention, grosse surprise possible !

Dernière équipe du groupe et pas des moindres, Cholet vise comme chaque année le haut du tableau. Vainqueur pour la dernière fois en 2006, l’équipe des Mauges est toujours bien placée et est actuellement leader de son groupe en championnat de France. Coïncidence ou non, CB était déjà placé l’année passée dans « le groupe de la mort » … et l’avait remporté.

intermarcheGroupe Intermarché : VEF Riga (Lettonie) – Finke Baskets Paderborn (Allemagne) – Hermine Nantes Atlantique (France)
Le groupe vert est loin d’être le moins dense de la compétition. Nantes était un finaliste inattendu la saison passée et sera attendu, surtout face aux ambitieux lettons de Riga. Paderborn revient de son coté au Cholet Mondial pour progresser par rapport à la saison passée.
Riga est une des nouveautés à suivre, le VEF étant une académie reconnue sur le continent européen. Le club est très ambitieux, comme l’annonce le directeur de l’académie : « les joueurs sont formés pour gagner toutes les compétitions auxquels ils participent. » Pour preuve, la sélection n’est toujours pas connue dans le but de faire jouer la concurrence interne jusqu’au dernier moment.
Paderborn revient après une première apparition en 2014. Celle-ci fut assez difficile (avant-dernier), et l’équipe allemande aura à cœur de faire un meilleur parcours. Pour cela, ses meilleurs joueurs seront à disposition, dont trois jouent en équipe nationale jeunes. La connaissance du tournoi et une génération en progrès peuvent être de solides atouts.
L’Hermine de Nantes était le finaliste de la saison passée, une grosse performance alors que personne ne les attendait puisqu’ils avaient été appelés en remplacement à peine deux semaines avant le tournoi. Les nantais espèrent se faire plaisir dans un tournoi qu’ils apprécient beaucoup. L’Hermine a les moyens de faire un parcours solide.

intersportGroupe Intersport : Stellazzurra Academy Rome (Italie) – Minas Lance Livre (Brésil) – Elan Béarnais Pau Nord (France)

Le groupe bleu est celle des revenants avec trois équipes connues du Mondial. Un plateau haut en couleur entre l’armada romaine, les brésiliens de Lance Livre qui avaient enthousiasmé le Cholet Mondial il y a deux ans et Pau, un des meilleurs centres de formation français.
C’est un retour de l’équipe romaine dans le tournoi alors qu’ils n’étaient pas présents l’année passée. La Stellazzurra voit les choses en grand et nourrissent de solides ambitions pour cette édition. L’effectif est un des plus intrigants du plateau 2015 : huit nationalités différentes et une moyenne de taille de 2m02, du rarement vu dans l’histoire du Cholet Mondial.
Minas Lance Livre a connu quelques difficultés dans la préparation du projet car l’Etat brésilien a supprimé le budget pour venir effectuer ce tournoi. Une légère incertitude donc mais tous les joueurs ont été présélectionnés en équipe nationale du Brésil dans les différentes catégories d’âge. Et les supporters brésiliens n’ont pas d’équivalent pour mettre le feu dans les tribunes !
Pau est un des centres de formation les plus réputés dans l’Hexagone depuis de nombreuses années et pourtant, l’Elan Béarnais n’a jamais remporté le tournoi. Les palois nourrissent de grosses ambitions car ils sont champions de France U18 la saison passée. Certains d’entre eux seront présents et 7 joueurs ont connus les sélections nationales jeunes.

Rendez-vous dès le vendredi 3 avril à partir de 13h pour le 1er tour de la compétition 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *